9 logements | Paris 20e
<   9|11   >
SITE
99 rue des Couronnes
Paris 20e
MAITRISE D'OURAGE
ELOGIE-SIEMP
AMENAGEUR
SOREQA
MAITRISE D'OEUVRE
Verdier + Rebière, architectes
GEC Ingénierie, BET TCE
PROGRAMME
9 logements collectifs sociaux (3T1/2T2/2 T3/1T4D/1T5D) et un local d'activité
SURFACE
514m² SHAB logements
100 m² SU local activité
COUT
1,7M €HT
CALENDRIER
Démarrage Etudes 2016
PC délivré Oct 2017
Livraison Juillet 2023
DÉMARCHE ENVIRONNEMENTALE
certification H&E profil A
niveau Plan Climat Ville de Paris
MISSION
Complète
LE CONTEXTE
UN SITE ATYPIQUE
La parcelle du 99, rue des Couronnes se situe à mi-pente de la colline escarpée de Belleville. Elle est quasiment invisible depuis la rue et se développe essentiellement en cœur d’îlot. Ce sont la déclivité importante et les constructions basses existantes en contrebas aux numéros 97 et 95 de la rue qui donneront une visibilité du projet depuis l’espace public.
Le quartier de Belleville est est un quartier hétérogène, caractérisé par le mélange de plusieurs types de bâtis accolés.
UNE PARCELLE COMPLEXE
La parcelle d’environ 320m2 est de forme géométrique très complexe. La partie triangulaire sur la rue avec un linéaire de 9m sur la rue des Couronnes, se rétrécie fortement à 4 m avant de s’élargir en cœur d’îlot en une surface carrée d’environ 16mx16m.
Le paysage urbain, très homogène de la rue des Couronnes bordée d’immeubles d’habitation aux façades planes et régulières, est en complète opposition avec l’univers épars et disparate de l’intérieur de l’îlot.
LES MITOYENS ET CONSTRUCTIONS VOISINES
Elle est ainsi mitoyenne avec 5 propriétés construites d’édifices présentant des volumétries et façades très variées.
Suite à la démolition des anciennes constructions sur la parcelle, on observe que jusqu’au niveau R+2, presque toutes les limites de la parcelle sont aveugles. A partir du R+3, la seule limite construite reste celle de l’immeuble du n° 101 de la rue, les autres limites de la parcelle sont libérées de constructions en mitoyenneté.
PRESENTATION DU PROJET
Le projet, par sa situation atypique, doit conjuguer l’intégration à la façade urbaine homogène de la rue des Couronnes et l’ordonnancement d’un cœur d’îlot disparate.
COMBINAISON ENTRE GABARIT ENVELOPPE DU PLU ET MITOYENS EXISTANTS
La réglementation s’applique à un terrain reparti sur 2 plateaux de nivellement et entouré de constructions, dessinant ainsi l’enveloppe autorisée dans laquelle le projet peut s’inscrire.
- Hauteur des constructions : dans la bande E, le volume peut atteindre 20,45 m au dessus de chaque plateau de nivellement. Au delà de la bande E, l’altitude maximum du bâti projeté est limité à 3,50m au-dessus des constructions mitoyennes existantes (cf art UG 10.3.1 3° et fig 15 PLU).
- Façades et ouvertures : le peu de linéaire de façade sur rue implique la création de façade en intérieur d’îlot avec un recul de 6 m mini pour des vues principales et 2 m mini pour les vues secondaires.
Les exigences réglementaires combinées à l’analyse du voisinage ont guidé le choix de l’implantation des masses bâties et des façades du nouveau projet. Nous avons été attentifs au respect des vues et des éclairements des parcelles limitrophes.
VOLUMES VERTICAUX ASSOCIES AUX VOLUMES HORIZONTAUX
Le projet a pour objectifs :
de proposer une volumétrie unifiée par le traitement de la toiture en zinc pour répondre avec simplicité à la géométrie complexe de la parcelle,
de proposer une architecture soucieuse de s’intégrer dans un environnement aux échelles variées.
Le projet se décompose en 3 volumes :
- Un premier volume R+4 côté rue marqué par le traitement en pan incliné de la toiture accompagne le changement d’échelle, et se retourne en cœur d’îlot, en s’adossant au mitoyen, pour s'ouvrir au sud-ouest sur le jardin.
- Un volume R+2 en retour dans le jardin s’aligne sur les hauteurs bâtiments des fond de parcelles mitoyennes.
L’ORIENTATION DES FAÇADES
La façade sur la rue des Couronnes est plane en prolongement des immeubles d’habitation R+6.
Les façades créées dans l’îlot permettent un éclairement généreux et offre un apport solaire aux logements.
Dans les niveaux bas, la présence de murs mitoyens hauts nous ont conduit à augmenter le recul (par rapport au 6 m du PLU) de la façade du bâtiment R+4 afin de créer un jardin d’environ 11 m X 7,5 m et assurer un meilleur ensoleillement pour les ouvertures au sud-est et sud-ouest.
Dans les étages supérieurs, la façade sud-ouest s’étend sur toute la largeur de la parcelle et s’ouvre vers l’intérieur de l’îlot très dégagé.